forum rpg sisi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All alone ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: All alone ...   Mer 11 Sep - 20:40




Mallaury & Yu Hwan
La peine ça se vit seul .      .     .

Bloqué. Je suis bloqué dans ce monde sans aucune garantie d’en sortir un jour. Quand j’ai réalisée cela pour la première fois, j’ai eu très peur. Il y a de quoi, non ? Ce monde des rêves n’est pas le miens. J’appartiens à la réalité & ici je me retrouve à côtoyer, certaines personnes comme moi aussi bloquées dans leurs songes, mais aussi d’autres personnages étranges. Les irréels si j’ai bien compris … Je n’ai pas l’impression d’être bloqué depuis longtemps, mais j’ai été très curieux, comme toujours. J’ai gardé en mémoire chaque information que j’ai découverte sur ce monde onirique. L’homme a toujours eu peur de l’inconnu, de ce qu’il ne connait ou ne maîtrise pas. L’in des meilleur moyen pour vaincre cette désagréable sensation de peur et d’insécurité dans ce monde, était d’apprendre à le connaître. Ce que j’ai tenté de faire. Je n’ai pas rencontré beaucoup de monde ici, depuis mon arrivée. Je déteste cette solitude qui m’oppresse de temps en temps. La solitude est le pire des sentiments à mes yeux, surtout si elle est causée par quelqu’un de cher qui vous abandonne. Même si cet abandon n’est pas volontaire. Ma mère est morte, mon père m’a laissé de côté avant de remarquer que j’allais vraiment mal, puis le seul qui me redonnait le sourire à voulu rompre. À croire que je suis condamné à perdre tous ceux que j’aime. Après ma tentative de suicide, mon père a promis d’être plus souvent à mes côtés. Mais maintenant c’est moi qui ne suis plus là. Je me suis endormi et pour le moment je ne me réveille pas. Je me demande ce qu’ils en pensent là-bas. Peut-être croient-ils que j’ai tenté de nouveau de mettre fin à mes jours et que je suis tombé dans le coma ? J’ai juste souhaité ne jamais me réveiller, rester endormis, car quand je dormais je ne souffrais pas.

Je lève la tête vers le ciel, le grand soleil me nargue avec sa chaleur rassurante. Un petit sourire flotte sur mes lèvres. Je préfère voir le ciel bleu et sans nuage, au moins il n’y aura pas d’orage. Je suis dans une espèce de jardin … Un joli jardin ou peut-être plus … Un champ ? Ce sont de jolies fleurs d’un peu toutes les couleurs, mais elles semblent sauvage, pas du tout entretenues comme si elles composaient un jardin. Il y a aussi quelque arbre. Je m’assois un instant parmi ces fleurs sauvages. Je n’aime pas tellement la solitude, mais là j’ai besoin de faire le point … Il y a, à peu près une semaine (peut-être plus ?) je me suis endormis en pleurant et en souhaitant ne plus jamais me réveiller. Par là j’entendais mourir, après tout j’avais tenté de me suicider peu de temps avant. Certes, je ne me suis pas réveillé, mais je suis ici … Peut-être que c’est cela la mort ? J’ai des milliers d’hypothèse en tête, j’en ai presque la migraine. Je respire profondément et je lève les yeux vers cette étendue bleue clair. L’endroit serait presque reposant et apaisant, si ce n’était pas dans ce contexte. Quand je sais que je suis coincé dans un monde qui n’est pas le miens, que j’ignore ce qu’il se passe dans le vrai monde & que la nostalgie, le manque commence à pointer le bout de son nez … Ce n’est plus du tout calme, c’est … Déprimant.

Ici, j’essaie de ne plus penser à ce qu’il y avait avant, mais ce n’est pas toujours facile. Je veux tenter d’avoir une nouvelle vie, même si elle sera totalement différente … Néanmoins, il y a toujours ces moments de nostalgie, de vide. Si j’étais mort, je ne ressentirais plus rien et là je serais serein. Mais ma tentative de suicide a échoué. J’ai juste deux cicatrices bien marqués à chaque poignet, seule trace de mon envie d’en finir. J’ai quelques autres cicatrices, mais là … C’est quand je me mutilais. Je baisse les yeux sur les fleurs … J’aimerais tellement pouvoir être amnésique, ne plus me souvenir de rien. Plus de souffrance, plus de manque … Je jette un coup d’œil aux alentours et alors que je me croyais seul, j’aperçois la silhouette d’un jeune à, à peine quelques mètres de moi. Je le fixe. Qu’est-ce qu’il fait ici ? Est-ce un coincé ou un irréel ? Encore et toujours des questions … Je remarque qu’il regarde aussi dans ma direction.

- Hey you ! me contentais-je de lancer en anglais.
Sur le coup je ne me rends pas compte que j’utilise cette langue, alors que ce gars a plus l’air asiatique. Après tout moi aussi et pourtant, je parle très bien anglais. En même temps, j’ai passé les dernières années de ma vie aux USA. Le jeune homme regarde toujours dans ma direction. Il compte rester planté là-bas longtemps ? Est-ce que je l’ai effrayé en lui adressant la parole ? Je suis plutôt sociable et je n’aime pas beaucoup la solitude … Mais il y a cette silhouette étrange ? Est-ce que je rêve ou est-ce qu’il ne veut tout simplement pas approcher ?

Sorry c'est pas génial ... J'espère que ça t'inspirera quand même et que c'est assez long, sinon tu me dis et je rallongerai ;)
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Mallaury
i'm unreal
avatar

pseudo : jiji
Messages : 76
Date d'inscription : 02/09/2013
avatar : Oh Se Hun

passe temps : forcer en douceur les gens à rester prisonnier
coincé depuis : j'ai toujours été là.

MessageSujet: Re: All alone ...   Lun 16 Sep - 18:41

Je suis tracassé et cela se ressent , je suis beaucoup moins efficace j’ai l’impression d’échouer chaque jour un peu plus . Jour? Il n’y en a pas vraiment ici , une heure dans le monde réel correspond à quelques secondes ici ,nous vivons si rapidement qu’il m’arrive parfois d’être surpris quand je croise l’un des rêveurs que je convoite depuis longtemps … ils vieillissent et finalement perdent tout leur charmes . Les premiers temps je n’étais pas très regardant ,la douleur au creux de mon ventre qui ne cessait de creuser mes entrailles me faisait bien trop mal ,je n’avais plus qu’une envie ,chercher à tout prix à la cautérisé, je choisissais alors n’importe quel réel … Mauvaise idée, erreur de débutant .

Maintenant à force de pratiquer j’ai fini par comprendre vraiment ce qui m‘étais essentiel , quel être anciennement de chair et de sang j’avais besoin. Ce n’est pas une histoire d’amour ,encore moins d’attirance ,les choses ici sont différentes et même si tout ne repose pas que sur le physique , la confiance et le sentiment de sécurité sont très important .
Il y a des univers que j’ai peur d’affronter, d’autre que je fuis … Il arrive même que d’autres irréels s’attaquent à moi. N’étant qu’imaginaire nous ne pouvons pas mourir, mais je peux vous affirmez qu’ici ce n’est pas la plus grande crainte à avoir … Il a des choses horribles que je tairai …des esprits et créatures si monstrueux que vous regretterez d’être seul face à eux…de n’avoir personne qui se souviendra de vous .
J’ai peur de disparaitre, de finir prisonnier ignorer de tous dans un rêve qui ne prendra jamais fin. Le monde des songes est si vaste qu’il est assez rare de croiser plus d’une fois la même personne .Voilà pourquoi même si j’ai déjà réussi à piéger certains dormeurs je n’ai pas été capable de les garder sous mon aile. Je ne suis pas certain qu’ils soient encore tous ici, peut être que quelque uns se sont réveillés …cela doit être étrange non? Quand on sait que trois jours passés en rêve correspondent à une semaine entière dans le vrai monde.

Cette fois l’appel était différent ,l’âme qui convoite ma présence sans même le savoir a déjà fait son choix, elle ne désire pas recouvrer ses sens, regagner son enveloppe charnelle et pour moi c’est une première .
Je suis la Solitude, je noircie l’esprit de ces songeurs pour m’assurer de leur loyauté mais si ce jeune garçon ne souhaite pas partir ,alors pourquoi ses complaintes sont-elles si fortes?
Je crois que le monde des rêves n’est pas assez attrayant pour lui je dois alors faire tout mon possible pour le faire rester ou en tout cas qu’il ne regrette pas son choix parce qu’il y a toujours moyen de faire machine arrière .
L’enjeu c’est qu’il ne le découvre pas. Je n’ai qu’à suivre le chant mélodieux de ses pensées, tout les mots se mélangent ,les lettres s’inversent et perdent leur intonations, je ne finis par ne plus rien comprendre mais je m’en sers comme de simples pierres qu’il aurait semer sur son chemin , c’est tellement pratique .

Je souris face à l’étendu de fleur dans lequel il semble être perdu , je m’avance faisant voler quelques pétales sur mon uniforme scolaire .c’est souvent ce vêtement que je porte , c’est un peu ma tenue standard quand je n’ai pas moyen de me modifier selon les attentes de mes proies.
Je suis presque sûr que mon créateur ou ma créatrice étaient un étudiant, sinon pourquoi porterai-je ce genre de costume?
Je n’ai aucun souvenir de mon concepteur ,c’est parfois frustrant car je ne peux même pas tenter de le ou la retrouver mais je me dis que c’est peut être mieux ainsi , après tout je suis destiné à être seul. Pour l’éternité et plus encore.

Il me remarque enfin , j’étais perdu dans mes pensées, dans ma contemplation de lui le visage fendu par la peine, torturé sans doute par ses pensées bien trop sombre pour ne pas me tenter.
Je le fixe alors, il m’a parlé dans un autre langue mais si il savait qu’ici aucune ne m’est inconnue …
Je me tâte, devrai-je le rejoindre si vite ou le laisser un peu patienter ? Si je fais ça je prends le risque qu’il s’en aille mais c’est aussi tellement jouissif de voir toute l’attention qu’il dirige sur moi …
Je décide enfin de mettre un terme à toute cette tension je m’approche, les brins de blés ne font que me fouetter les jambes sans jamais éraflées la couture de mon pantalon, malgré les pointes incrustées dans les tiges si vertes des rosiers …je ne suis pas réel, je peux contrôler certaines choses même si ce monde reste hostile pour moi.


« Bonjour. »

Je reste debout devant lui, le soleil dans le dos . Je le regarde lui plisse les yeux , sa vue est brouillé son esprit doit l’être un peu aussi, ce n’est pas très bon pour mes affaires, à force d’avoir une image floue il va finir par se réveiller ,qui sait?
Je m’agenouille alors pour être à sa hauteur, je ne lui souris pas encore, je me contente de le détaillé ,j’en profite car je n’avais pas encore réussit à le voir d’aussi prés.
Il n’a pas de très grand yeux mais sa bouille reste mignonne, par contre je remarque même au travers de ses vêtements qu’il est loin d’être gros et c’est un problème , si la vie ici est trop éprouvante cela se répercutera forcement sur son corps rester allonger dans son monde et je me dis qu’avec aussi peu de réserve il ne tiendra pas longtemps .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: All alone ...   Lun 23 Sep - 13:48




Mallaury & Yu Hwan
La peine ça se vit seul . . .

J’admire l’horizon, me posant mille et une questions. Est-ce que je me réveillerai un jour ? Pourquoi est-ce que je suis coincé ici ? Combien de temps s’est déjà écoulé dans l’autre monde ? Que pensent mes proches de mon corps qui doit sembler sans vie ? … Assis dans l’herbe, je sers mes genoux contre moi. Un frisson me parcours le corps, mais je ne sais pas si c’est à cause du vent qui se lève peu à peu ou si l’idée de ne jamais plus me réveiller m’effraie vraiment … Il y a tellement de choses que j’aimerais faire dans mon monde, des personnes que je voudrais voir. Je ne peux pas rester ici indéfiniment. Je vais me réveiller un jour, non ? J’ai bien compris en explorant ce monde et en rencontrant certaines personnes, des irréels surtout, que je ne pouvais pas en être sûr. Je peux me réveiller à tout moment, comme rester endormis pendant des années. Je suis dans une sorte de coma alors ? Je soupire. Si seulement je pouvais envoyer un signe à quelqu’un là-bas. Est-ce que je peux m’immiscer dans leurs rêves ? Je n’en sais absolument rien. Je suis sûr que mon père s’inquiètes, c’est pour lui que j’aimerai y retourner. Mais d’un autre côté … Je suis bien ici. Dans ce monde je peux essayer d’oublier ma vie d’avant. Cette vie où ma mère est morte, où celui que j’aime m’a abandonné. Ici, je peux avoir une seconde chance, mais je me sens mal pour mon père. Je lui en ai voulu de me laisser et après mon envie d’en finir, il s’est subitement rapproché de moi.

Alors je suis tiraillé entre deux sentiments. La nostalgie de ceux qui me manque et l’envie de repartir de zéro. Parfois je suis bien ici et parfois j’ai juste envie de partir, de fuir … Je suis complètement perdu. Là, si on me poserait la question, je dirais que je veux rester. Mais demain, je pourrai n’avoir qu’une envie ; repartir. Oui, je suis une vraie girouette. Si je pouvais au moins dire à mon père que je vais bien, qu’il n’a pas à s’inquiéter pour moi, que je veux juste avoir une seconde chance ici et essayer d’être heureux. Je soupire. J’observe autour de moi et je vois un autre jeune homme qui regarde dans ma direction. Par reflexe je lui parle en anglais, mais … C’est le monde des songes, non ? Cela ne devrait pas poser de problème. Il me fixe et je lui parle un peu sèchement, néanmoins mon but n’est pas d’être désagréable avec lui. Si je me fais plus de connaissances ici, je m’attacherai à ces personnes et à ce monde, ainsi je perdrai peu à peu mon envie de partir. Je sais que si je retournais dans le monde réel, je souffrirai. C’est un peu égoïste quand on pense qu’actuellement, quelque part dans un autre monde, c’est mon père qui doit être mal … C’est étrange vu comme cela.

- Bonjour, répondis-je quand il s’approche de moi.
J’essaie de ne pas trop jouer à l’asocial, mais je n’ai pas du tout l’envie, ni la force de sourire. Je le suis du regard alors qu’il s’accroupi à côté de moi. Je le détail du regard, me posant plusieurs questions à son sujet. Au moins pendant ce temps, je ne pense pas à mon propre malheur. La question qui me torture au l’esprit et dont la réponse change constamment. Partir ou rester ? De toute façon, je n’ai pas vraiment un choix définis, car je ne sais même pas comment retourner dans mon monde. Pour le moment, je suis … Coincé. Quand j’étais plus jeune, parfois il me suffisait de me dire « Non, ce n’est pas la réalité, ce n’est pas possible, je dors et je dois me réveiller », pour quitter le cauchemar qui me torturait. Là, j’ai essayé … Mais ça n’a pas fonctionné. Oui, car avant d’envisager l’hypothèse qu’être ici pouvait m’être bénéfique, j’ai eu peur et je ne voulais en aucun cas rester. Un silence s’installe, il se contente de me regarder. Quoi ? J’ai l’air d’un phénomène de foire ? Je détourne le regard pour fixer de nouveau l’horizon. Je me rappelle alors de cet orage qui a éclaté l’autre jour quand j’étais avec Min Jun … Finalement, c’est moi qui prends la parole le premier et j’y vais plutôt franchement ;

- Pourquoi tu m’observes depuis tout à l’heure ?
Je me fais peut-être des idées, il n’était peut-être pas à me regarder, mais … Je ne perds rien à demander. En me tournant vers lui, j’ai vraiment eu cette impression qu’il m’observait. Je le détail de la tête aux pieds et comme à chaque fois que je rencontre une nouvelle personne, je me demande si comme moi il est coincé dans ce monde ou est-il le fruit de mon imagination, un personnage de ce monde, un irréel … Je ne sais pas comment reconnaître un irréel du premier coup d’œil, il n’y a peut-être aucun moyen de faire la distinction …

Spoiler:
 
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All alone ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
All alone ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and if we never wake up :: 
le réveil
 :: les anciens rps :: abandonnés
-
Sauter vers: