forum rpg sisi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.   Mer 23 Oct - 17:27


Lockhart Cameron
Il est plus facile de bâtir des enfants solides que de réparer des adultes brisés.



Bonjour ! Je m'appelle Cameron Lockhart, mais mes amis m'appellent Cameron, tout simplement. J'ai actuellement vingt deux ans et je suis né le dix-huit mai à Seattle. Niveau love, j'avoue être fiancé et hétérosexuel. J'incarne francisco lachowski et je suis un personnage inventé.


caractère
Ses habitudes, ses envies, son caractère, dit nous tout ce que tu veux à propos de ton personnage


quel est le début du rêve dans lequel tu es coincé : La foule se bouscule. Tout le monde voudrait y faire son entrée. Seulement, l’homme en noir à la porte limite l’accès à la boîte de nuit. Comme d’habitude, je n’ai aucun mal à décrocher mon passe. Un sourire en coin, le décors et certaines personnes sont restés à l’identique. Comme si je n’avais aucune bague au doigt, comme si j’étais resté l’imbécile d’antan. Tout le monde se bouscule, personne ne se soucie du monde, qu’importe l’issue de cette soirée ; ils ne sont pas ici pour penser au lendemain. Dans la foule, je l’entrevois. Sa silhouette se déplace sans difficulté, ses yeux ne me quitte plus, sa prestance la détache de tous, ses doigts glissent sur mes bras. Un frisson parcourt ma peau, mon attention est à elle. Je le sais, j’en suis persuadé ; cette soirée va être encore surprenante. ☁ depuis quand es-tu coincé dans ton rêve : Deux mois et dix jours. ☁ apprécies-tu le monde des rêves : Je commence de plus en plus à l'apprécier. ☁ ta plus grande peur : La monotonie, le train-train quotidien, les événements qui se répètent.


histoire
‘Tu as de très bonnes notes, Cameron. Cependant, tu n’es toujours pas assez bien. Tu as de bonnes appréciations avec un comportement plus ou moins exemplaire, pourtant tu restes toujours un assez bien.’ Lors de mon enfance, je faisais en sorte de changer ce assez bien, en bien, voir en très bien. Seulement, je devais être trop optimiste car, je ne parvins même pas à le frôler.  Mes parents ne voyaient qu’une chose ; je ne pourrai pas faire perdurer notre famille dans le monde de la musique. J’étais nul dans ce domaine. Qui plus est, je n’y mis pas tellement du mien. Néanmoins, j’appréciai les entendre et les regarder jouer. Puis une fois la mélodie terminée, je désenchantai lorsqu’ils relançaient le sujet lors d’un dîner ou à toute autre occasion, telle une grande déception. En effet, ils avaient rapidement mis trop d’espérances en moi, alors que je n’avais pas encore mis un pas devant l’autre. Et, au lieu de m’accepter tel quel, ils optèrent pour l’ignorance. Dès lors, le parfait élève changea de cap. Fini de me faire bien voir, une autre méthode marchait surement mieux.. À mon entrée dans l’adolescence, j’enchainai peu à peu connerie sur connerie pour qu’ils me remarquent et soucient un tant soit peu de moi. Mais, rien n’y fit.

Lors des vacances, je rendais régulièrement visite à ma grand-mère à New York. Ce fut lors d’un de mes séjours là-bas, que j’appris la mort de mes parents dans un attentat. Comment me sentais-je ? Je ne pourrai trop vous l’expliquer.. Mais je me rappelle que le terme liberté raisonna dans mon esprit. Mon deuil ne devint pas si commun. Je passai plus de temps dans les rues qu’à tenir compagnie à ma grand-mère, devenue ma tutrice légale. Je comblai ma solitude grâce à de tiers personnes -la plus part de parfaits inconnus, ces derniers n’étaient surement pas de très bonnes compagnies. Tant pis. A ces instants, je souhaitais juste oublier qui j’étais et d’où je venais, m’amuser et ne plus penser sérieusement. J’agissais sans réfléchir, je buvais jusqu’à l’ivresse la plus totale, je me moquais à en pousser à bout mon interlocuteur, j’osais l’invraisemblable sans penser à la mort ; je me croyais invincible et intouchable dans ce monde. Les commissariats de la ville n’étaient plus de nouvelles découvertes pour moi, les urgences me paraissaient un banal point final d’une beuverie, qui aurait mal tourné et me réveiller avec les bras autour d’une personne différente chaque jour ne me dérangeait plus. Alcoolique, dépravé, inconscient, drogué, mauvaise fréquentation, bagarreur, j’en passe et des meilleurs. A cet époque, un bout chemin avec moi et vous auriez été pervertis, sans que je me soucie de votre sort pour la suite..En conclusion, je n’étais pas un mec fréquentable.

Puis, un événement me ramena à la dure réalité. Un homme pas mal éméché, sa copine qui fut l’histoire d’une nuit et un mot en entraînant un autre, ce fut l’altercation. À cet instant, si j’avais eu toutes les variables et si je m’en étais véritablement soucié, je ne l’aurai surement pas frapper. Au final, il mourra lors de la bagarre. En grande partie à cause d’une overdose due à la drogue que mes coups portés, je me retrouvai alors embarquer dans une histoire invraisemblable. Seulement, au lieu de passer par la case prison, une personne débarqua pour m’en extirper de ces emmerdes. Un soi-disant même destins, nous avions choisis pourtant des voies différentes au long de notre vie et là, nous nous recroisions.. A croire que ce foutu destin n’en avait pas fini avec nous et quoique nous en disions. Moi, qui pensait m’accaparer le point de non-retour ; cette personne m’offrit ma chance. Néanmoins, ce ne fut pas simple pour elle d’aider un camé pourri jusqu’à la moelle. Pourtant, elle restait accrocher.

Un an et encore, j’avais changé totalement de train de vie. Un appartement bien rangé, un boulot de vendeur en électroménagers, des amis, vie pépère. Abandonnant mes démons, mes vieilles habitudes et amis de l’époque, j’étais un autre homme. Peu, voir personne, ne connaissait l’ancien Cameron à Seattle. Ma sauveuse devint ma fiancée. J’étais heureux. Tout du moins, c’était ce que je laissais paraître. Souvent mes yeux s’arrêtèrent longuement sur un verre de whisky, les parcours entre le boulot et la maison se rallongeaient peu à peu, les cigarettes se multiplièrent au fur et à mesure, l’envie de deux ou trois cachets devenait une obsession ; j’avais cette envie irrémédiable de m’extirper à ce monde monotone et de planer une énième fois.. Cependant, je n’eus plus besoin de fioritures chimiques à ma vie. Mes rêves m’emportèrent, complices de mon imagination. A tel point que chaque jour, mes réveils étaient de plus en plus périlleux. Entre la raison et l’irresponsabilité, je faisais toujours le même choix. Néanmoins, je le savais que ça ne se jouait plus qu’à un fil. A contrario de cette vie chimérique, les journées semblaient se répéter, à en être limite prévisible. Au final, avais-je eu besoin d’être sauvé ?

Dans mes rêves, il y avait cette personne qui m’amusait, qui innovait et qui m’enivrait. Elle était une partie de moi que j’avais du enfouir pour repartir à zéro, mes vices et  mes désirs. Cet être devint ecstasy, une image d’idéal que j’aurai du fuir et pourtant, je décidai de ne plus m’éveiller au sein de mon monde.


pseudo
une petite présentation mignonne de ta petite personne, dis nous de quoi tu rêve, ce que tu aimes, qui tu aimes.

Code:
[b]francisco lachowski[/b] » [url=http://neverwakeup.forumactif.org/u65]Lockhart Cameron[/url]
propriété de edenivore




Dernière édition par Lockhart Cameron le Sam 26 Oct - 16:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brook S. Peyton
paradise
avatar

pseudo : eden / black leather
Messages : 320
Date d'inscription : 31/08/2013
avatar : miley cyrus

coincé depuis : je ne suis pas coincée, j'ignore même que c'est possible

MessageSujet: Re: Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.   Mer 23 Oct - 17:32

hey, sexy!
bienvenuuuuue sur le forum !!!!! j'espère que tu vas bien t'amuser parmi nous et que tu passeras du bon temps!!
fighting pour ta fiche, et si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à la poser ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nguyen Jun soo
hippie style
avatar

pseudo : oignon.vore
Messages : 176
Date d'inscription : 31/08/2013
avatar : kim sexy u kwon

passe temps : roucouler.
coincé depuis : que je suis hanté par mes rêves les plus fous.

MessageSujet: Re: Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.   Mer 23 Oct - 18:25

rrrr, quel beau mâââââle celui-là, je le rawrrr. Bienvenue sur le forum jolie coeur ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lockhart Cameron ☁ hear my heart burst again.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hear my heart burst again | Kim Dae Hyun
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Lettre pour M. Gilderoy Lockhart
» The way of the heart.
» Arthur Lockhart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and if we never wake up :: 
le réveil
 :: les fiches :: de présentation
-
Sauter vers: